26 févr. 2019 Institut de Physique du Globe de Paris

Informations générales

  • Nature du contrat: CDD à pourvoir dès que possible
  • Durée: 12 mois
  • Salaire: de 1800 € à 2100 € net mensuel suivant expérience
  • Employeur: Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) – CNRS (UMS3454) : www.ipgp.fr
  • Lieu de travail: IPGP, 1 rue Jussieu 75005 Paris
  • Niveau: Ingénieur (BAC +5 avec au moins 3 ans d'expérience)

Contexte

L’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) est un grand établissement de recherche en sciences de la Terre et de l’Univers qui a, entre autres, la charge de la surveillance des volcans actifs français et de la subduction des Petites Antilles. A cet effet il maintient trois observatoires volcanologiques et sismologiques (Guadeloupe, Martinique, Réunion, volobsis.ipgp.fr), qui produisent des catalogues de sismicité (localisation, magnitude, temps origine) à partir des données sismiques enregistrées en temps réel.

Les projets CDSA I et II (www.seismes-antilles.fr) ont permis de mettre à disposition de la communauté scientifique (et du grand public) les catalogues instrumentaux de sismicité aux Antilles pour la période 1996-2012, ainsi que pour les séismes historiques majeurs. Un catalogue de ce type n’existe pas encore pour la Réunion.

À partir de 2010, les trois Observatoires de l’IPGP se sont progressivement dotés d’un système distribué de transmission et analyse des données permettant une collaboration étroite entre les opérateurs basés aux Observatoires et l’équipe à Paris. Ce système (qui repose sur des technologies standard et open source telles que Earthworm, SeisComP3 et WebObs) permet de construire des catalogues de sismicité instrumentale riches et mis au jour constamment. Ces catalogues sont actuellement un outil de travail interne aux observatoires et ne sont pas encore distribués. Une dernière étape reste à franchir : la publication des catalogues de sismicité aux Antilles et à la Réunion sur le portail web VOLOBSIS (volobsis.ipgp.fr), à travers des cartes interactives permettant de régler les paramètres d’affichage et de visualiser les détails de chaque évènement (ex., mécanisme au foyer, cartes d’intensité).

Un deuxième aspect important concerne la mise en place d’une interface standard (ex., webservice) pour la requête automatique des événements (localisation, magnitude) et des données instrumentales associées (ex., accélérations de pic). Cela permettrait d’automatiser l’échange de données avec le Bureau Central de Sismologie Français (BCSF – RENASS), qui est en charge de récolter les témoignages et publier les informations sur les séismes ressentis (ex., cartes d’intensité ressentie, ShakeMaps). Cet échange automatisé d’informations utilisant les nouveaux standards de la communauté est un des objectifs de l’axe transverse sismicité de RESIF.

Missions

La personne recrutée contribuera au développement et la mise en place opérationnelle d’un système d’information avec deux principales finalités :

  • Production et affichage de pages web, destinées à la communauté scientifique et au grand public, pour la visualisation en temps réel sur un serveur web à l’IPGP (VOLOBSIS – volobsis.ipgp.fr) de cartes interactives de sismicité (épicentres, profondeur, magnitude, mécanismes au foyer, liste des phases).
  • Mise à disposition par ce système d’information de manière automatique et en temps réel des localisations et des données instrumentales des séismes ressentis au Bureau Central de Sismologie Français (BCSF) – RENASS.

La réalisation de ces deux objectifs permettra la mise à disposition au fil de l’eau des catalogues de sismicité instrumentale (générés par des routines automatiques et validés par des sismologues) pour les trois régions surveillées par les Observatoires Volcanologiques et Sismologiques (Guadeloupe, Martinique et donc région Petites-Antilles ; La Réunion et zones alentours). Ainsi, le catalogue existant du CDSA (I et II), tout comme un catalogue qui sera constitué pour La Réunion, deviendront des bases de données validées pour la communauté scientifique et les acteurs de la prévention et de la gestion du risque sismique.

Tâches et activités essentielles

  • Rédiger l’expression des besoins de l’interface web et du webservice
  • Spécifier et rédiger le cahier des charges de l’interface web
  • Développer l’interface web, si possible avec une technologie adaptée à la visualisation sur écrans mobiles
  • Spécifier et rédiger le cahier des charges du webservice
  • Développer le webservice (en lien avec les clients du BCSF/ReNaSS)
  • Participer à la recette des livraisons des interfaces web et webservice
  • Mettre en place un espace de développement collaboratif
  • Rédiger les documentations du logiciel développé (code, installation, etc.) et pour les utilisateurs

Compétences requises

  • Maîtrise des technologies web (ex. : PHP, JavaScript, Django, Node.js, Ruby on Rails, Symfony)
  • Maîtrise des outils web d'intégration graphique (HTML5/CSS3/Bootstrap)
  • Bonne connaissance des bibliothèques de cartographie en ligne (ex. : Leaflet)
  • Bonne connaissance des bibliothèques de visualisation de données en ligne (ex. : D3.js, plotly.js, chart.js)
  • Bonne connaissance d’un langage de programmation (Python souhaité)
  • Bonne connaissance d’un logiciel de gestion de version (GIT souhaité)
  • Bonne connaissance d’un environnement de développement collaboratif (GitHub souhaité)
  • Bonne connaissance d’un système d'exploitation de type UNIX (Linux souhaité)
  • La connaissance des technologies web de responsive design est un plus

Environnement de travail

La personne recrutée sera établie dans un environnement de recherche. Elle travaillera en collaboration avec plusieurs personnes des Observatoires Volcanologiques et du Centre de Données de l’IPGP, tout en étant en contact avec la communauté sismologique pour valider les orientations prises lors des développements.

Contacts

  • Arnaud Lemarchand, Observatoires Volcanologiques et Sismologiques de l’IPGP : arnaudl@ipgp.fr
  • Claudio Satriano, Centre de Données de l'IPGP : satriano@ipgp.fr

Avantages

Mission publique, environnement de recherche, heures de travail flexibles

Voir l'annonce d'origine